Accueil / NEWS / Colloque National: Le développement agricole durable et la voie vers l’autosuffisance alimentaire en Algérie : Enjeux et Défis

Colloque National: Le développement agricole durable et la voie vers l’autosuffisance alimentaire en Algérie : Enjeux et Défis

Colloque National
Le développement agricole durable et la voie
vers l’autosuffisance alimentaire en Algérie :
Enjeux et Défis
Le 25 et 26 Février 2019.

 

Introduction :

Le secteur agricole est vital pour les fonctions essentielles des sociétés humaines et constitue
aussi une source de croissance nécessaire pour la création de la chaine de valeur pour
beaucoup de pays. Aujourd’hui, ce secteur est au cœur de nouveaux enjeux et défis en
particulier en Algérie, où il s’agit de déterminer le processus d’élaboration de la politique
agricole en vue de garantir la sécurité alimentaire, réduire le déséquilibre de la balance
commerciale et contribuer à la diversification de l’économie nationale.
Soulignons que les plans de réformes adoptés au fil des deux dernières décennies témoignent
d’un véritable engagement politique dans la voie de la réconciliation avec l’autosuffisance, la
productivité et la compétitivité.Par ailleurs, l’objectif de l’autosuffisance ne tient pas qu’à
l’efficience du secteur agricole, l’articulation agro-industrielle est un volet du processus de
développement économique de l’Algérie, conçu comme un processus d’échanges
intersectoriels dans les deux sens dont les effets devaient permettre la création et le
renforcement des liaisons entre les deux secteurs. Cette intégration agriculture-industrie a
pour finalité de rendre indépendante l’économie nationale par son triple objectif :
La modernisation de l’agriculture, la construction de l’industrie en amont de la production
agricole, qui est l’industrie d’outillage agricole et la construction de l’industrie en aval de la
production agricole, qui est l’industrie agroalimentaire.
La mise à niveau de l’ensemble des filières du secteur agricole algérien pour répondre aux
exigences des processus de transformation des produits agricoles et par la même améliorer le
niveau du taux d’intégration de ces produits par les entreprises agroalimentaires nationale
pour réduire le recours à l’importation des intrants de l’étranger.
Mais formellement, l’une des caractéristiques structurelles de ces filières est qu’elles sont
faiblement intégrées. Nonobstant les capacités de production en place, la dépendance de
l’industrie agroalimentaire en matière d’approvisionnement vis à vis de l’extérieur a remis en
cause la notion d’intégration intersectorielle et de son modèle de référence.
Dans ce contexte, les assises de l’agriculture organisées par le ministère de l’agriculture en
Avril 2018, ont eu pour objectif de réunir tous les professionnels du secteur mais aussi les
chercheurs activant dans le secteur agricole, afin de traiter les principales questions liées au
secteur et de convenir des recommandations.

C’est indubitablement dans une démarche de soutien à la politique gouvernementale de
renouveau agricole que l’Ecole des Hautes Etudes Commerciales HEC et le Laboratoire
de Recherche Performance Management et Innovation MPI proposent de mener un débat
sur le développement durable de l’agriculture en Algérie ; en mobilisant sur cette thématique
la communauté scientifique et le monde économique pour traiter de plus près la question de
la modernisation de l’agriculture, la valorisation de ses produits pour la relance et la
diversification de mie nationale et de tenter d’apporter des éléments de réponse à la
problématique suivante :

Problématique :

Quels leviers d’amélioration pourrait-on mettre à contribution au service de la
performance (efficacité, productivité et valeur perçue) de l’ensemble du secteur agricole
algérien dans une optique globale d’autosuffisance alimentaire ?

Les objectifs du colloque:

  •  Faire un état des lieux du secteur de l’agriculture en Algérie.
    • Tenter, par une approche systémique, de mettre en exergue tous les
    dysfonctionnements freinant l’essor de la filière agricole algérienne.
    • Renforcer l’impératif de l’intégration de notre système économique algérien plus
    particulièrement entre l’agriculture et l’industrie.
    • Traiter des questions de commercialisation et de transformation des produits de
    l’agriculture pour plus de valorisation sur les circuits formels actifs.
    • Revue des mesures d’aide et de soutien gouvernementale au secteur agricole et
    agroalimentaire pour en évaluer la légitimité.
    • Etudier toutes les solutions agricoles innovantes (matériels modernes, techniques de
    production,…) susceptibles de convenir, voire d’optimiser les différentes productions
    agraires algériennes.
    • Présenter des expériences internationales abouties pouvant servir de modèle à suivre
    pour redresser le secteur agricole local.

Pour plus de détails veillez consulter le document ci-après:

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Lire Aussi

Planning des Examens 1er Semestre – 2018-2019